Secteur-clé du commerce international, et à une période de l’année sensible pour l’approvisionnement des clients finaux, le transport maritime doit digérer la faillite du géant sud-coréen Hanjin Shipping.

« La faillite de Hanjin Shipping est équivalente à celle de Lehman Brothers pour les marchés financiers. C’est une grande, grande bombe nucléaire, qui ébranle la chaîne d’approvisionnement – la pierre angulaire de la mondialisation. » Gerry Wang, conseiller délégué de Seaspan, une société de location de porte-conteneurs, n’y va pas avec le dos de la cuillère.

Au total, 540.000 conteneurs devraient être livrés en retard.

Avatar de la course au gigantisme du commerce maritime, cet évènement doit inciter les chargeurs à la prudence (dans le choix de leurs affrètements) et à une meilleure couverture assurantielle.

Hanjin_Europe_(ship,_2012)_001